L'HISTOIRE DU GROUPE SCOLAIRE SAINTE LOUISE DE MARILLAC

C’est en 1887 que la Compagnie des Filles de la Charité, communauté des Sœurs de Saint Vincent de Paul, installe un orphelinat au 1 Boulevard du Nord (actuelle école Arménienne Tébrotzassère).

 

Un loyer trop élevé oblige la communauté à déménager au 7 Boulevard du Nord, alors occupé par un pensionnat des Sœurs Servites de Marie (transféré à Blanche de Castille à Villemomble).

 

La supérieure de l’époque, fille du Comte Ginoux de Fermon, décède dans l’incendie du Bazar de la Charité. Son père, lui rend hommage, en agrandissant la propriété par la construction de bâtiments, ceux du Centre Excelsior.

 

Les années passent et la maison du Raincy connaît des activités diverses : orphelinat, hôpital militaire, dispensaire, Institut médico-pédagogique.

 

En 1940, Sœur PARSCAU crée le Centre de Jeunesse Jeanne La Lorraine, un établissement public qui accueille les jeunes filles sans emploi. Les professeurs enseignent le chant, l'art floral, le bricolage, le régionalisme, le français, le calcul et la couture. Les cours sont dispensés dans des baraquements appelés « chalets » (utilisés jusqu’en 1976).

 

En 1945, c’est la naissance du Centre d’apprentissage Jeanne La Lorraine. Après 4 années, l’établissement devient privé et le secrétariat s’ajoute aux activités des élèves.

 

Depuis 1949, les bâtiments se sont transformés et les formations ont évolué. Sœur Fayet signe en 1969 un contrat d’association avec l’Etat, l'un des premiers du département.

 

L’arrivée de Sœur Lehembre en 1978 occasionne la réalisation d’importantes constructions : la salle polyvalente, la cuisine, le bâtiment administratif. Elle transforme également les salles du restaurant, construites au 17ème siècle par les serviteurs du château du Raincy.

 

A partir de 1971, l’enseignement du tertiaire se développe avec le CAP puis le BEP et le BAC PRO. Au secrétariat, s’ajoutent la comptabilité, la vente, les classes de 3ème d’insertion, 3ème découverte professionnelle.

 

L’OGEC se met en place durant l’année scolaire 1999/2000, Sœur Lehembre quitte l’établissement pour d’autres missions.

 

A la rentrée 1991, l’établissement devient mixte. En 2006,  l’établissement accueille presque 300 élèves dont la moitié sont des garçons.

A la rentrée 2020, création du Collège Sainte Louise de Marillac et du Groupe Scolaire du même nom réunissant le collège et le lycée et à la rentrée 2021, création de l'UFA du même nom avec un BTS MOS (Management Opérationnel de la Sécurité) en alternance.