QUI EST SAINTE LOUISE DE MARILLAC ?

Sainte Louise de Marillac était traditionnellement fêtée le 15 mars. Cette date tombant pendant le Carême, le "Dicastère pour la Cause des Saints" demanda un changement de date dans le calendrier liturgique Vincentien pour permettre sa célébration. Elle est désormais fêtée le 9 mai, date anniversaire de sa béatification.

Mais savez-vous qui est Sainte Louise de Marillac ?

Découvrez les grandes lignes de sa vie :

Louise naît en 1591, d’une mère inconnue. Son père Louis de Marillac vient d’une grande famille d’Auvergne. À l’âge de 4 ans, elle est confiée au Couvent Royal des dominicaines, à Poissy. Elle y reçoit une instruction très poussée et une culture classique dans une ambiance chrétienne traditionnelle. Son père décède lorsqu’elle à 13 ans. Louise est alors placée dans un foyer pour jeunes filles à Paris et l’absence de famille ainsi que la rupture avec l’environnement auquel elle s’était attachée lui pèse.

Louise prie beaucoup. Habitée par une foi profonde, à 21ans elle pense déjà à la vocation religieuse se sentant appelée par une des congrégations les plus austères de son temps : les Capucines. Malheureusement, sa santé trop fragile la force à abandonner ce projet.

À 22 ans, elle épouse Antoine Le Gras, un homme bon et pieu, secrétaire des Commandements de la Reine Marie de Médicis. Le jeune couple porté par la faveur royale est heureux et donne naissance à Michel. Le bonheur ne dure qu’un temps, son mari tombe malade et meure en 1625.

La Providence met sur son chemin un certain Monsieur Vincent. Subjuguée par la charité contagieuse du prêtre, elle devient rapidement sa collaboratrice dans toutes ses actions charitables. Il l'envoie visiter et organiser les "Charités" établies dans les villages, donner des cours de catéchisme, créer des écoles pour les petites filles pendant que celui-ci prend en charge l'éducation de Michel.

Louise et Vincent de Paul fondent ensemble la "Compagnie des Filles de la Charité" le 29 novembre 1633 ayant à cœur de lier une vie de prière intense comme celle du cloître et une charité active auprès des plus nécessiteux.

C’est Louise qui assure aux jeunes femmes leur formation spirituelle, morale et pratique ; tout en les réunissant régulièrement pour les conférences données par M. Vincent.

En 1646 la Compagnie des Filles de la Charité est reconnue par l’archevêque de Paris. Louise envoie les Filles de la Charité dans les hôpitaux, visiter les galériens, s’occuper des vieillards, assister les populations victimes de guerres, soigner les blessés sur les champs de bataille…

Louise et ses Filles se dévouent corps et âmes à toutes ces tâches difficiles, aussi variées que la misère compte de visages.

En février 1660, la santé de Louise décline. Elle reçoit dans la paix le sacrement des malades. Le 15 mars, lundi de la Passion, celle qui a donné toute sa vie à Dieu dans le service aux pauvres, rend son âme à Dieu. Son corps repose encore aujourd’hui à la maison-mère des Filles de la Charité : rue du Bac à Paris.

Elle est béatifiée en 1920 puis canonisée en 1934 par Pie XI.

Jean XXIII déclarera Sainte Louise de Marillac la Sainte Patronne de tous les travailleurs sociaux chrétiens en 1960.

 

Sources : Nominis ; Œuvre du Berceau St Vincent ;

Saint Vincent de Paul

Né le 24 avril 1581 à Pouy dans les Landes, Vincent de Paul est fils de paysans.

En 1597, il rejoint l'université de Toulouse où il étudie la théologie pendant sept ans, obtenant le 12 octobre 1604 le diplôme de bachelier en théologie. Il est ordonné prêtre à l'âge de 19 ans.

Grâce aux recommandations du Saint-siège, il devient en 1610 aumônier de Marguerite de France, qui consacre alors un tiers de ses revenus à des œuvres de charité, notamment à la Confrérie des frères de Saint-Jean-de-Dieu connus sous le nom de « Frères de la Charité » et dont il s'inspirera pour créer les « Filles de la Charité ».

Le 29 novembre 1633, il fonde les Gardes des Pauvres, origine de la congrégation des Compagnie des Filles de la Charité sous la responsabilité de Louise de Marillac parmi lesquelles Marguerite Naseau. Les Filles de la Charité, aussi appelées « Sœurs de Saint Vincent de Paul », sont vouées au service des malades et au service corporel et spirituel des pauvres : malades, galériens, hôpitaux, enfants abandonnés, mendiants etc.

Mort en odeur de sainteté le 27 septembre 1660, il est inhumé dans l'église Saint-Lazare, qui fait partie de la maison Saint-Lazare du faubourg Saint-Denis, le 28 septembre 1660, dans un caveau creusé au milieu du chœur de la chapelle.

Vincent est béatifié par Benoît XIII le 13 août 1729 et canonisé par Clément XII le 16 juin 1737.

En 1885, le pape Léon XIII l'institue « patron de toutes les œuvres charitables ».

Saint Vincent de Paul a été à l'origine de tout ce qui est social. Aujourd'hui encore, les Sœurs de Saint Vincent de Paul poursuivent avec acharnement son action dans le monde entier.

COORDONNEES

3 Boulevard du Nord

93340 LE RAINCY

01 43 81 83 78

secretariat.gslm@gmail.com

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook_logo_36x36.svg.png
logo_gslm.jpg

© 2019 by GSLM